Echange, Flux et Médiations

Description d’un échange dans les couches de l’urbanisation.

EFR représente les échanges entre les systèmes. Son objectif peut être résumé à cela. Ces échanges sont représentés pour:

  1. Les métiers
  2. Les acteurs techniques.

De ce fait, leur définition se suppertosent mais sur des axes différents:

  • la vision métier sur la couche “fonctionnelle” (cf. Urbanisation)
  • la vision technique sur la couche “médiations”.

Echange

Un échange est un transfert de données d’un système source vers N systèmes cibles. Il est une vision simplifiée du transport d’information.

La vision fonctionnelle permet de gouverner les échanges d’un point de vue fonctionnel.

Un échange est caractérisé par

  • un système source,
  • un ou plusieurs systèmes cibles,
  • une ou plusieurs informations transportées,
  • un état d’exécution.

Exemple:

Flux

Un flux est le trasnport entre 2 interfaces techniques. Un flux peut être composé, intermédiaire ou direct. Il est souvent utilisé le terme de demi-flux lors de la succession de flux.

Un flux est caractérisé par :

  • Une application source,
  • Une ou plusieurs application cibles,
  • une ou plusieurs données transportées.
  • une technologie de mise en oeuvre
  • une chorégraphie de médiations,
  • un état d’exécution.

Exemple:

Médiation

La mise en oeuvre d’un flux est ensemble de fonctions, de services ou de routes (pour camel par exemple).

Ces médiations réalisent des transformations protocolaires, des routages, des publcations, des enrichissements, etc. lors du traitement des messages.

Chaque médiation est caractérisée par:

  • une interface source
  • une ou plusieurs interfaces cibles,
  • un code,
  • un état d’exécution.

Ce sont les médiations qui génèrent des traces à destination de EFR.

Dernière modification 20/07/2022: Liens de concepts. (23dc508)