Alerte rapide des dysfonctionnements

Cas d’usage: Alerte rapide des dysfonctionnements

Problématique

  • Comment alerter efficacement les référents fonctionnels lors de dysfonctionnement ?
  • Comment identifier les référents ?
  • Comment regrouper des dysfonctionnements entre eux afin de ne pas submerger en erreurs ?
  • Quel est le niveau de l’alerte ?

Besoins

Une alerte est le fait de communiquer sur un dysfonctionnement. Elle doit être envoyée aux destinataires concernés par celui-ci. Dans le cas des échanges, il s’agit des responsables des applications sources et cibles.

Le niveau de l’alerte répond à 2 critères:

  1. La criticité fonctionnelle de l’échange,
  2. La gravité de l’erreur rencontrée.

Réponse

EFR organise sa vision du système d’information suivant des principes d’urbanisation. Ainsi il peut déterminer:

  1. les applications mises en jeu lors d’un échange,
  2. les contacts à solliciter.

EFR regroupe les dysfonctionnements suivant 2 perspectives:

  1. métier pour offrir une vision par le métier (échanges et informations),
  2. applicative pour permettre une compréhension des comportements des applications et de leurs interfaces.

Chaque contact est alors informé 1 seule fois lors de dysfonctionnements. Il n’y a pas d’ effet TSUNAMI lors d’erreurs en masse sur un flux.

Enfin, la criticité de l’alerte est déduite par la définition de l’échange dans la vue métier de l’ urbanisation.

Dernière modification 20/07/2022: Reprise des liens. (4e7d103)